Ca devait bien finir par arriver, ça y est, c’est ce week-end. Vous avez un repas de famille/un baptême/une bar mitzvah/un mariage et c’est la première fois que vous allez devoir expliquer à votre famille que vous n’êtes plus avec votre ex.

Vous le redoutez certainement, d’autant que vos parents ont certainement colporté la nouvelle jusqu’à la tante Christiane que vous n’avez pas vu depuis dix ans. Qu’à cela ne tienne, voici votre check-list pour passer un bon moment malgré tout.

Arrivez avec une histoire intéressante

Si votre seul fait d’arme depuis trois mois est de vous être fait larguer, nul besoin d’être devin pour savoir de quoi les gens vont vous parler. Ne vous laissez pas faire, changez de sujet et ayez de la répartie lorsque cette vicieuse de tata Christiane va vous demander devant toute l’assemblée « Alors, mon lapin, quoi de neuf dans ta vie ? ».

Un saut en parachute, une journée en chiens de traineau, un stage de survie, vous avez l’embarras du choix.

Ayez l’air en pleine forme

Si votre grise mine et vos poches sous les yeux suggèrent que vous êtes en pleine neurasthénie, croyez bien qu’on ne manquera pas de vous le dire sans pincette. Cela dit, si votre look transpire le bien-être et que vous rayonnez, votre énergie sera tout aussi remarquée.

Préparez vos entrées

Sans aller jusqu’à rédiger des bristols sur tous les convives, passer trois minutes à vous remémorer les histoires de chacun. Vos parents peuvent pour cela vous être d’un grand secours, et vous constaterez rapidement l’effet produit sur votre oncle à qui vous demanderez des nouvelles de son agrégation de mathématiques ou sur votre grand-père si vous lui demandez des nouvelles des lointains cousins.

Mollo sur le vin…

La question n’est pas de savoir si vous avez l’alcool gai ou triste. Avec un public aussi vaste que celui d’une fête de famille,  vous ne pouvez pas vous permettre un mot de travers.

… mais portez un toast tout de même

En portant un toast, vous dites « faisons la fête ! ». Vous pouvez même vous fendre d’un commentaire moqueur sur les « absents » qui ne savent pas ce qu’ils perdent !

Refusez les conversations piègées

Quitte à être un peu brutal, vous pouvez refusez  d’aborder le sujet de votre rupture ou de votre ex.
« On est la pour faire la fête, pourquoi veux-tu que je parle de ça ce soir » devrait venir à bout des plus insistants.

Better safe than sorry

Si vous sentez une baisse de moral vous assaillir en fin de soirée, trouvez le premier pretexte venu et quittez la fête. Vous ne parviendrez pas à masquer votre mélancolie si vous restez. Les repas de fête sont rarement légers, cela devrait vous permettre d’utiliser la digestion comme raison de votre départ.

PS : Si vous avez aimé cet article, likez 43-jours.fr et vous serez tenu au courant des nouvelles publications. Et en plus ça me fera plaisir 🙂

A propos de l’auteur

Je m’appelle Basile Bernard ! Je suis l’auteur du programme "Surmonter un rupture amoureuse" et j’ai aidé plus de 4000 personnes dans leur rupture. Voici "Surmonter une rupture amoureuse en 43 jours". On se retrouve tout de suite pour la première étape du programme.