Ca peut paraitre un peu stupide, mais certaines personnes sont rassurées par les check-lists. Se remettre d'une rupture, c'est plus facile à dire qu'à faire, mais en décortiquant les choses d'une manière rationnelle, ça permet déjà de pas affronter tous les problèmes en même temps.

Se remettre d'une rupture, les étapes

Une rupture, c'est un peu comme un deuil. Les 5 étapes du deuil sont bien connues.

  1. Le déni, vous n'arrivez pas à croire ce qui est en train d'arriver.
  2. La colère, ce sursaut d'orgueil qui vous aveugle parfois.
  3. La négociation, qui nous fait parfois croire que ce qui est inévitable ne l'est pas.
  4. La dépression, une fois que "la messe est dite"
  5. L'acceptation, enfin, car, fort heureusement, la vie l'emporte toujours.

Le déni

Cette étape est la plus délicate. A l'évidence, si vous êtes en plein déni, il est peu probable que vous soyez en train de lire ces lignes, par définition, puisque vous ne considérez pas encore être en train de vivre une rupture.

Si le hasard vous a malgré tout conduit à lire ces lignes voici quelques suggestions :

  1. N'interprétez pas. Tenez-vous en à ce qu'on vous dit. Si vous interprétez un "je n'ai plus envie de te voir" très clair par "je ne suis pas sûr, j'ai besoin de temps pour moi", vous risquez de piétiner à l'étape du déni un bon moment.
  2. Soyez factuel. Comparez ce qui est comparable. Demandez-vous ce que quelqu'un de très amoureux de vous ferait dans la même situation. Le résultat de la comparaison est probablement difficile à admettre, mais il vous permet de sortir du déni.
  3. Demandez des clarifications. Intuitivement, vous avez déjà probablement les réponses. En refusant d'en avoir la confirmation et en restant dans le flou, vous piétinez, vous faites du sur-place. Vous êtes en droit d'exprimer votre besoin d'avoir des réponses, vous pouvez les demander sans être agressif et en acceptant qu'elles ne vous soient pas données.

La colère

Généralement, plus grand a été le déni, plus grande est la colère. La colère étant très mauvaise conseillère, si vous sentez la colère arriver, voici quelques suggestions :

  1. Découvrez la communication non violente, ça vous servira dans la vie et ça vous évitera de faire/dire des choses irréparables par rancoeur.
  2. Consulter votre entourage. S'il y a bien un moment où il faut bassiner ses proches pour savoir ce qu'on peut dire ou pas à son ex, c'est maintenant. Aveuglé que vous êtes par la colère, vous ne pouvez pas vous fier à vous-même.
  3. Défoulez-vous. C'est idiot à dire, mais pleurer, hurler, taper dans un sac, ça fait passer tout un tas de mauvaises pensées. Ca peut être grâce à des films romantiques, en criant la tête dans un lavabo plein, dans un sport de combat, il y a plein d'options.

La négociation

Si vous en êtes là, vous êtes prêt à toutes les bassesses. Le déni a fait ses dégâts, la colère en a rajouté, et vous êtes une carpette prête à tout un jour et un tyran pétri d'exigences le lendemain.

  1. Concentrez-vous sur vous. Oubliez votre relation, et essayez d'être honnête avec vous-même pour définir les contours de "qui vous êtes ?". Vous êtes la personne avec qui vous passerez le reste de votre vie, ne sacrifiez pas "qui vous êtes" par stratégie pour récupérer quelqu'un qui ne sera peut être plus là l'année prochaine.
  2. Qu'attendez vous d'une relation. Toutes les relations sont différentes, naturellement, mais ce qu'on attend, ce dont on a besoin dans une relation est relativement constant.
  3. Renoncez aux stratégies. Plutôt que de prêter des intentions à l'ex et agir en conséquence, revenez aux fondamentaux "qui vous êtes" et "qu'attendez vous d'une relation" et la conduite à tenir sera évidente.

La dépression

Cette partie est également très délicate car elle peut relever d'un thérapeute. Cela peut alors de la petite "dépression" du type "chagrin d'amour" jusqu'à l'effondrement totale de la personne. Les axes de réflexions suivants peuvent être décomplexants et aider à surmonter cette phase.

  1. Admettez vos fautes. Paradoxalement, admettre ses fautes peut aggraver légèrement la phase dépressive, mais cela permet aussi de...
  2. Admettre les fautes de votre ex. Il faut être deux pour se disputer. Admettre les fautes de l'ex permet d'éviter de l'idéaliser afin de pouvoir passer à autre chose.
  3. Souvenez-vous que votre ex est déjà une autre personne. Comme lorsque l'on croise un.e ex que l'on a pas vu depuis longtemps et que l'on se demande ce qu'on a bien pu lui trouver, souvenez-vous que lorsque les routes se séparent, les gens changent. La personne que vous avez tant aimée n'existe déjà plus vraiment, vous ne pouvez plus la retrouver, c'est désormais une autre personne avec une autre vie.

L'acceptation

Le nom de cette phase parle de lui-même et n'a pas besoin qu'on l'étaye de conseils.

Se remettre d'une rupture, avec notre aide

Cependant, si vous pensez avoir besoin d'aide pour surmonter cette période, n'hésitez pas à consulter le descriptif de notre programme "surmonter une rupture amoureuse"

A propos de l'auteur

Je m'appelle Basile Bernard ! Je suis l'auteur de programme "Surmonter un rupture amoureuse" et j'ai aidé plus de 4000 personnes dans leur rupture. Voici "Surmonter une rupture amoureuse en 43 jours". On se retrouve tout de suite pour la première étape du programme.

Tous nos articles sont écrits avec patience et attention pour nos lecteurs. Aidez-nous en les partageant à votre tour sur les réseaux sociaux.

Surmonter une rupture en 43 jours : découvrez mon plan de bataille

 

Facebook Comments