Le regard des autres. Autour de moi, je ne compte plus les couples qui se forment pour de mauvaises raisons, ni les ruptures provoquées par des raisons toutes aussi douteuses. De même, rétrospectivement, il est très fréquent – moi le premier – de se souvenir des raisons qui nous ont poussées à se mettre en couple / se séparer sans pour autant parvenir à les trouver justifiées.

La question de « ce que l’on veut vraiment » est essentielle. Ce que l’on veut vraiment aujourd’hui est différent de ce que l’on voudra demain, chacun le comprend, mais ce qui est plus délicat, c’est l’impact de l’entourage sur « ce que l’on veut ». Il est tout à fait normal de douter. Et lorsque l’on doute, la plupart des gens consultent leurs proches pour avoir leur avis. A plus forte raison pour les grandes décisions de l’existence, au premier rang desquelles « se mettre en couple » et « se séparer ».

L’influence du regard des autres sur son couple et sur sa vie ?

Préférons l’exemple à l’explication : voici trois films à voir, dont l’intérêt n’est pas uniquement cinématographique, vous l’aurez compris.

All about Albert

all about albert - regard des autres« All about Albert » fait partie de ces films mystérieux qui ont un titre anglais original (« Enough Said »), mais qui est remplacé par un autre titre anglais par le distributeur français… allez comprendre. Ce n’est pas ce qui nous intéresse ici. Eva, masseuse, rencontre Albert et ils commencent une relation plutôt épanouie. Parallèlement, Eva découvre qu’une autre client n’est autre que l’ex-femme d’Albert, et entend celle-ci expliquer dans les grandes largeurs tous les défauts qu’elle trouve à Albert. Fatalement, Eva commence à voir Albert différemment…

Pas son genre

pas son genre« Pas son genre » est différent. Ici, pas question de proche, mais plutôt du poids de l’éducation. Ici, Clément, jeune professeur de philo est à Arras pour un an. Très parisien, il s’y ennuie mais finit par rencontrer Jennifer, jolie coiffeuse pleine de vie. Clément, dans ce film, n’interroge pas ou peu ses proches à propos de cette relation entre deux personnes que tout oppose. Mais c’est bien son éducation, ses valeurs, ses repères qui l’empêche de s’investir totalement dans cette relation qui a pourtant beaucoup de choses pour fonctionner…

 

Friends with money

Friends with moneyDans « Friends with money », Jane, Franny, Christine et Olivia sont quatre amis d’enfance. Elles ont des vies relativement bourgeoises et relativement comparables. Sauf Olivia. Olivia a plaqué son boulot dans l’enseignement et fait des ménages pour gagner sa vie. Sa situation n’est pas réellement tabou dans son groupe d’amies, mais les autres ne comprennent pas vraiment son choix. Hésitant entre le jugement de valeur et leur amitié pour Olivia, elles font face à leurs propres problèmes, que leur situation aisée ne facilite finalement pas tant que ça. Ce film tout simple pose la question de la difficulté d’assumer des choix anormaux – dans le sens « hors de la norme » – et de l’amitié.

Faut-il se passer du regard des autres ?

Au delà de la dimension illusoire de la question, il faut surtout comprendre d’où les gens parlent et ce qui motivent leurs suggestions. Une meilleure amie malheureuse en couple pourra projeter sa propre envie de rupture lorsqu’elle vous conseille, uniquement parce qu’elle n’arrive pas à franchir le pas elle-même.
Un ami misogyne pourra faire des suggestions douteuses sur les intentions de votre compagne. Une amie jalouse fera des pieds et des mains pour que votre couple n’empiète pas sur son amitié. Plus simplement, le schéma classique de la rivalité entre votre conjoint et votre meilleur.e ami.e sera invariablement déclencheur de réflexions chez vous.

Néanmoins, si vous êtes lucide sur « qui parle ? », et surtout « cette personne me veut elle du bien ou protège-t-elle ses intérêts? » les choses s’éclaireront. La question finale étant toujours la même : « qu’est ce que vous voulez vraiment ? »

PS : Si vous avez aimé cet article, likez 43-jours.fr et vous serez tenu au courant des nouvelles publications. Et en plus ça me fera plaisir 🙂

A propos de l’auteur

Je m’appelle Basile Bernard ! Je suis l’auteur du programme "Surmonter un rupture amoureuse" et j’ai aidé plus de 4000 personnes dans leur rupture. Voici "Surmonter une rupture amoureuse en 43 jours". On se retrouve tout de suite pour la première étape du programme.

APerçu de la revue
Le regard des autres sur la rupture et le couple